categories

New products

New products
Parcours createurs
L'évolution des matières utilisées maroquinerie au fil des années

L'évolution des matières utilisées maroquinerie au fil des années

Matière principale dans la fabrication de plusieurs accessoires de mode, le cuir doit bien son aura à sa résistance et au confort qu'il procure. Il est  l'élément incontournable pour la fabrication de plusieurs objets du quotidien comme les sacs à main(femmes), sacs pour hommes, ceintures, pochettes, bagagerie, portefeuilles,  etc. Tous ces articles sont souvent rassemblés sous la bannière de "La maroquinerie", un mot dérivé du Maroquin, un type de cuir originaire du Maroc. Alors, la maroquinerie, cette industrie dédiée spécialement au travail du cuir n'est pas prête de s'essouffler car l'homme tanne de la peau depuis la nuit des temps. L'industrie du luxe représentée par Louis Vuitton, Dior, Hermès et compagnie s'en sert aujourd'hui comme emblème mais bien avant cette épopée, l'artisanat a révélé toute la puissance du cuir. Pour ces derniers, le travail du cuir est avant tout une passion et aujourd'hui encore les techniques utilisées pour l'obtention de la matière n'a vraiment pas changé.

Alors, comment s'obtient le cuir ?

Le cuir est obtenu à partir de la peau d'animaux dont des mammifères(veau, chèvre, mouton, porc,...) pour la plupart ou encore les autruches, les crocodiles ou les requins. Le processus est réputé très complexe car il suit plusieurs étapes dont les principales sont le travail de la rivière, le tannage et le corroyage-finissage. Mais avec la pression des lobbies végan et écologique, le cuir n'est pas que d'origine animale de nos jours. Il est aussi obtenu à partir de matières végétales comme l'ananas, le raisin ou le champignon d'où l'appellation "cuir végétal"(à ne pas confondre avec le cuir végétal tanné avec des matières végétales).

Quels sont les différentes variétés de cuir qui existent ?

 

Les cuirs peuvent être classés selon leur provenance. Les traits distinctifs et la qualité diffèrent bien évidemment selon l'animal dont la peau a été tannée ou la matière dont elle provient. Les créateurs utilisent ces cuirs en fonction de l'objet à fabriquer ou de la visions artistique. Des créations raffinées en cuir sont disponibles par exemple à la boutique Nayhel (1 Place Washington, Dakar, Sénégal) ou sur sa plateforme www.nayhel.com. Pour aider aussi bien les créateurs que les fashionistas dans leurs choix, nous vous élaborons un guide presque complet des différentes variétés de cuir qui sont utilisés dans la maroquinerie.

- Le cuir d’agneau : il est considéré par les professionnels comme le cuir de qualité supérieure. Soyeux, souple et doux, il serait plus utilisé pour les vêtements.

- Le cuir de mouton : Par rapport à l'agneau, le cuir de mouton est encore plus épais mais offre tout aussi une sensation de souplesse. Raison pour laquelle il est très souvent aussi utilisé pour les vêtements.

- Le cuir de chèvre : Très résistant malgré sa finesse et sa surface un brin granuleux, il est beaucoup plus utilisé dans la fabrication de blousons.

- Le cuir de porc : il est lui aussi très utilisé dans la fabrication de blousons. Il se distingue par une très grande épaisseur, une très grande résistance, sa porosité et son clair naturel.

- Le cuir de veau : très lisse et souple, il est très prisé dans la maroquinerie de luxe. Un grand nombre de chaussures et de sacs haut de gamme portent son empreinte.

- Le cuir de buffle : Très résistant, souple et naturellement grainé, il est souvent utilisé dans la confection de lacets de cuirs luxueux ou de certains vêtements masculins.

- Le daim : le nom désigne un cuir souple utilisé dans la fabrication de gants, vêtements et chaussures. 

- La vachette : Issu des déchets de la chaine de la production alimentaire, c'est un cuir de bovin très utilisé. Il présente une fleur unie et brillante et est aussi lisse que épais.

- Le cuir de cerf : c'est un cuir qui présente sur la surface de gros grains. Une particularité qui fait de lui une matière principale pour la fabrication de gants.

- Le cuir d'autruche : Très prisé dans la maroquinerie de luxe, il présente un grain bien particulier et une très bonne souplesse.

- Le cuir de pécari : C'est un cuir qui se fait rare en raison de la disparition de son habitat naturel de l'animal dont il provient ; un cochon sauvage d'Amérique du sud. Il allie à la fois finesse et résistance et est souvent utilisé dans la ganterie et la maroquinerie de luxe.

- Le cuir d'antilope : Peu utilisé à cause de sa cherté, il n'en demeure pas moins un cuir souple et fin.

- Le galuchat : Il est obtenu à base de raies et de différents poissons cartilagineux. Difficile à tanner, le galuchat est depuis peu utilisé dans la fabrication de bracelets de montre et de sacs à main.

- Le cuir de tilapia : C'est un cuir fin souvent utilisé en bijouterie et en maroquinerie. Il doit son nom et sa provenance au poisson tropical, d'origine africaine.

- Le cuir de requin : Très rare, c'est un cuir à usages multiples. Rigide, résistant et étanche, il est surtout haut de gamme. Il prête ses particularités à la maroquinerie, la fabrication de chaussures et la reliure.

- Le cuir des reptiles : ce cuir provient d'animaux de la même catégorie comme les alligators, les crocodiles, les lézards, les pythons ou les cobras. Il est une matière  haut de gamme et très onéreuse. Le cuir des reptiles sert dans la fabrication de bottes et dans la petite maroquinerie.

- Le cuir de grenouille ou de crapaud : Il est rugueux et boursouflé pour le crapaud mais lisse, fin et fragile pour celui de grenouille. Ce sont là des cuirs peu utilisés.

- Le cuir végétal ou végan: On vous en parlait plus haut. C'est un cuir qui se présente comme une alternative au cuir animal. Le Pinatex désigne par exemple le cuir d'ananas, le Muskin est un cuir fabriqué à base de champignons et le liège est lui aussi transformé en cuir.

Comment choisir le bon cuir ?

On ne saura vraiment le dire car plusieurs paramètres comme l'objet  désiré ou le pouvoir d'achat entrent en jeu. Les goûts et les couleurs diffèrent aussi les uns des autres donc les seuls critères applicables à tous sont le confort et la résistance. Rassurez vous d'être à l'aise avec le type de cuir que vous allez choisir et que l'article qui incarne son produit dérivé durera relativement longtemps dans votre placard. La sensation au toucher devrait déjà vous donner une idée de son épaisseur et sa bonne qualité. Le côté élégance n'est pas aussi à négliger c'est le but recherché bien plus souvent. Le guide des différentes variétés de cuir établi plus haut devrait aussi vous aider à choisir ce qu'il vous faut.

Actualisation de la maroquinerie :

Il y a lieu de préciser qu'aujourd'hui, la maroquinerie ne se résume pas qu'au travail du cuir et des accessoires dérivés. D'autres matières comme le similicuir ou encore les tissus de toutes sortes sont utilisés pour la fabrication d'articles relevant de la maroquinerie. Le terme s'applique donc généralement aux articles sus-cités dans l'introduction et à leur utilisation même si la maroquinerie doit sa naissance au cuir. Aujourd'hui, il est bien évidemment très courant de trouver par exemple un sac pour femme fait main en wax et qui offre le même confort et la même élégance que celui en cuir. Cela émane souvent de créateurs divers dont les plus talentueux exposent leurs produits dans des boutiques comme Nayhel Concept Store (1 Place Washington, Dakar, Sénégal) ou la plateforme Nahyel.com.

comments All comments for this article

Add a comment!

Please login to post a comment.

Register